Chroniques Impériales

La Guerre contre les Destroyeurs a fait d’énormes dégâts dans l’Empire d’Émeraude. Il a fallu plusieurs années pour que le pays s’en remette. Les Terres des clans du Crabe,  du Scorpion, du Dragon et du Phoenix ont été ravagées par la guerre, et la population de tous les clans a eu à subir une vague de peste. Mais ce sont les forces de l’Outremonde qui ont été le plus durement touché. L’armée de Kali-Ma a anéantie la région et ses habitants. Les terres souillées de ce royaume sont maintenant vide attendant d’être nettoyer et fertiliser.

Colonisation de l'Outremonde
Lors de la cour d’hiver de 1180, l’Impératrice Iweko fait éditer un décret Impérial autorisant les clans de Rokugan à coloniser ces terres afin qu’elles soient intégrées à l’Empire d’Emeraude. Déjà une confrérie de moines shintô a édifié un temple au centre des anciennes terres ennemies et débute son travail de purification.
Les clans du Crabe, de la Grue, du Lion, du Phoenix, du Scorpion et de la Licorne répondent à l’appel de l’Impératrice et fondent leur première colonie dès l’arrivée des beaux jours. Afin d'encourager ceux-ci, l'Impératrice leur octroie un fond de la trésorerie impériale et favorise leur implantation par une aide militaire temporaire. Cependant, la colonisation de l’Outremonde est mouvementée. Une force d’Onis et de Bakemonos attaquent les premiers postes frontaliers dès l’été puis ravagent complètement la colonie du clan de la Licorne avant d’être repoussée par une coalition des armées du Crabe et du Scorpion présentent dans la région. Ayant perdue une fortune, le Champion du Clan de la Licorne abandonne la colonisation et fait rapatrier les derniers survivants. Ensuite le Clan de la Grue doit faire face à une sédition au sein de ses membres ; Suzume Yugoki avec sa famille et quelques membres des autres maisons de la Grue fonde le clan mineur du Héron et s’empare des restes des colonies de la Licorne et de quelques villages de la Grue. Une guerre civile s’engage alors entre les deux clans. Le clan du Phoenix prête main-forte à son allié la Grue mais se heurte à une farouche résistance. Alors que le clan du Lion a envoyé ses guerriers s’emparer d’un vaste territoire, le clan du Héron profite de l’éloignement pour absorber les terres frontalières du clan adverse. Finalement au cours de l’année suivante, Kakita Hideo marche à la tête de l’armée coloniale de la Grue et trouve Suzume Yugoki. Après une longue et dure bataille, celle-ci se termine par la mort de Suzume, battu en duel par Kakita qui ramènera sa tête à Doji Domotai, champion du clan de la Grue, prouvant ainsi l’écrasement de la révolte. Dans la même période, les forces du Crabe écrasent l’armée du Phoenix et s’emparent finalement de leurs anciennes terres.
A la fin de l’année 1181, l’Impératrice nomme Daidoji Tamekata Gouverneur des colonies pour les 3 prochaines années, avec l’accord du clan de la Grue. Un décret prévoit le rattachement des colonies du Crabe à leur territoire, récupérant ainsi les anciennes terres de la famille Hiruma perdus qui se situaient au-delà du Grand Mur. En dehors de la Grue, seul le Lion et le Scorpion possède encore des terres colonisées, le clan du Phoenix n’a plus qu’un comptoir en bord de mer. Shiro Sane devient la capitale coloniale.


Prémisses d'une guerre
Année 1182. Cela fait près de 9 ans que Rokugan n'a plus de Champion d'Emeraude. La guerre contre les Destroyers ayant presque occultée tous les autres problèmes politiques et administratifs dans l'Empire. Doji Hakuseki, Première Magistrate, a la charge temporaire du poste sans le titre. Après les retraits de Shiba Danjuro de son poste de Shogun et de Yoritomo Utemaro de celui de Trésorier Impérial, l'Impératrice Iweko décide de remédier à ses absences et d'organiser le fameux tournoi du Champion d'Emeraude, offrant ainsi à son peuple quelques festivités qu'il manquait tant ses dernières années.
Chaque grand clan annonce assez rapidement son postulant. Afin de valorisée les nouvelles conquêtes de l'Empire, Iweko souhaite installer sa cours d'hiver à Shiro Sane et organiser le tournoi au même endroit. Mais à peine les beaux jours revenants, de mauvaises nouvelles parcours le pays. Un émissaire  du Scorpion, Bayushi Kazutoshi, avertit que des troupes de son clan ont arrêté un rituel Maho sur leur terre. Plusieurs Shugenjas réalisaient le rituel, protéger par des Rônins; cependant ils avaient de gros doutes sur l'identité de leur chef car celui-ci était de forte corpulence et aurait très bien pu être un Oni. Son récit fut corroboré par les témoignages d'autres clans qui ont découvert la même chose en plusieurs lieux; même le clan de la Mante en charge de la protection d'Otosan Uchi, la capitale de l'Empire, avait découvert l'exécution d'un tel rituel dans les bas-fonds de la ville.
 
L'inquiétude grandit quelques jours plus tard quand les gardes de la prison d'Agasha Kyoso furent retrouvés mort et la prison vidée de son pensionnaire. La Magistrate Doji Hakuseki reçu l'ordre d'enquêter sur cette disparition. La piste mena rapidement vers les frontières des terres du Crabe et de l'Outremonde. La magistrate et un groupe de Chasseurs de Sorcières de la famille Kuni parvinrent à retrouver Isawa Kyoso près d'un petit village appartenant aux Kaïu, dont la population avait été massacrée. La sorcière, méconnaissable, réussi à éliminer 4 chasseurs avant d'être finalement battue par la magistrate. Le corps sans vie de Kyoso se transforme mystérieusement en une flaque de sang puis un brouillard rougeâtre. 
Pendant ce temps, un autre événement dans les colonies va modifier les plans de l'Impératrice. Une délégation du Phoenix s'est faite attaquer dans une zone marécageuse en territoire Hiruma. Elle se dirigeait vers Shiro Sane afin de présenter ses hommages au nouveau gouverneur colonial. La représentante Phoenix, Agasha Kodo, a pu atteindre la ville avec moins de la moitié de son escorte. Le clan du Phoenix déposa alors une plainte auprès de la Cour Impériale contre le clan du Crabe qui n'avait pas effectuer son rôle de protection d'une délégation officielle sur son territoire. Le ton monta rapidement entre les représentants des deux clans, provoquant quasiment une guerre si les diplomates impériaux n'étaient pas intervenus.
 
Au milieu du Printemps, le gouverneur des Colonies, Daidoji Tamekata, reçoit un message assez inquiétant d’Akodo Kano, commandant des forces du Lion en charge de la sécurité des terres colonisées par son clan. Alors en visite à Shiro Sane après sa mission, Doji Hakuseki est convoqué par Daidoji Tamekata qui lui demande d’apporter son soutien auprès de l’armée coloniale du Lion. Celle-ci se rend à Matsudaya, la ville coloniale la plus importante du Lion et apprend de la bouche d’Akodo Kano que plusieurs villages proche d’un ancien sanctuaire ont été brûlés ou pillés par des bakemonos. Doji Hakuseki se rend au sanctuaire pour enquêter avec un groupe de Rônins qu’elle a recruté lors de sa chasse contre Kyoso. Dans les sous-sols des ruines du bâtiment ils finissent par découvrir le repère d’un culte maho-tsukaï. Hakuseki et les rônins se chargent alors de mettre fin à l’existence du culte et à leur plus grande stupéfaction Isawa Kyoso leur apparait de nouveau mais son corps est difforme, des excroissances osseuses sort de sa tête et son corps prend une forme reptilienne. Elle est en train de reprendre l’apparence de son démon Kyoso no Oni. La magistrate d’émeraude se met en quête une nouvelle fois d’éliminer la menace et parvient à planter son katana dans l’abdomen de la créature. Le corps une nouvelle fois sans vie de Kyoso est remué par des spasmes puis se déchire telle la mue d’un serpent lançant place à la silhouette démonique de Kyoso. Avant de s’éclipser rapidement, elle laisse entendre dans un sifflement la venue prochaine d’une puissante armée d’Onis qui rasera les colonies.
 
Quelques jours après les événements, Daidoji Tamekata est prévenu de l’imminence probable d’une attaque de démons de l’Outremonde et lance les contremesures nécessaires à la défense des colonies. Les armées coloniales des clans du Lion, du Crabe, du Phoenix et de la Grue sont sur le pied de guerre. Le gouverneur apprend aussi que la Magistrate d’Emeraude est partie à la recherche de la lame légendaire Kusagani en plein territoire hostile afin de mettre fin définitivement à la vie de Kyoso no Oni. Tamekata envoie quelques-uns de ses meilleurs guerriers épauler la magistrate dans sa quête.

 
La Quête de Kusanagi 
Originellement appelé Kusangi no Tsuru, la Lame des Nuages, elle appartenait à Hantei, le fondateur de l’Empire qui l’utilisa notamment pour ouvrir le ventre de son père Onnotangu, le Kami de la Lune, libérant ses frères et sœurs provoquant ainsi la Chute des Kamis sur Terre. La lame a été forgée par les Kamis des Vents. On dit qu’elle fut imprégnée d’une magie puissante provenant de la force vitale d’Onnotangu lui-même quand il fut éventré. Elle aurait la puissance d’aspirer la vitalité et l’esprit de toute créature qu’elle touche de son tranchant puis de les détruire totalement ; empêchant ainsi à ses victimes une quelconque possibilité de résurrection. La légende veut qu’Hantei l’est conservé avec lui jusqu’à la fin de sa vie mais elle ne fut jamais retrouvée à sa mort.
Cependant, lors de recherches dans l’immense bibliothèque impériale, Doji Hakuseki est tombée sur un parchemin très ancien parlant de la Lame des Vents, Kusanagi. Celle-ci aurait été offerte à Shinsei par Hantei avant son voyage vers l’Outremonde avec les 7 Tonnerres dans le but de vaincre Fu Leng. Bien qu’aucune trace de Shinsei ne fût retrouvée, un scribe du clan du Scorpion lista tous les objets que Shosuro ramena avec lui de l’Outremonde, parmi lesquels se trouva un plan amenant à un endroit précis dans le sombre royaume. Voulant en savoir davantage mais ne pouvant accéder aux registres du clan du Scorpion, la magistrate fouilla tous les documents provenant d’émissaires, de diplomates et de fonctionnaires originaires du clan du Scorpion. C’est à l’intérieur de manuscrits ayant appartenu à Bayushi Kachiko et notamment à un de ses gardes du corps que Hakuseki put assembler la suite de l’histoire. Elle découvrit que Kachiko était tombé sur la même note qu’elle au sein de son clan et que c’est elle qui cacha le parchemin dans la bibliothèque impériale. La magistrate apprit que Kachiko envoya Shosuro Yuhei, son homme de confiance, à l’endroit indiqué par la carte et qu’il y trouva une stèle gravée de symboles indiquant le mot Tonnerre. Yuhei ne découvrit aucune tombe mais il trouva un katana à l’intérieur de la stèle. Kachiko et lui-même émirent la possibilité que la stèle fût réalisée par Shiba lorsqu’il se rendit en Outremonde à la recherche des 7 Tonnerres et de Shinsei, pour rendre hommage à ceux-ci. Il aurait rencontré Shinsei ou au moins son cadavre et aurait décidé de cacher la lame légendaire afin que celle-ci ne tombe pas en de mauvaises mains. La lame fût remise à Kachiko et celle-ci n’en parla plus jamais. Le reste de l’histoire provient du témoignage personnel de Shosuro Yuhei qui écrivit que sa vie était liée à la lame. Hakuseki découvrit un petit carnet usé dans les affaires laissées par Kachiko et apprit par la suite que le vieux Yuhei avait volontairement caché le carnet dans les affaires de sa dame à la fin de sa propre vie afin qu’il fut un jour découvert et qu’on apprenne la vérité sur Kusanagi. Il écrivit donc sous la forme d’un journal qu’il retrouva celle-ci entre les mains de Doji Hoturi quand il releva le défi d’Hiruma Maruku. Il semble qu’Hoturi reçu la lame en gage de l’amour de Kachiko à son encontre car malheureusement pour eux ils ne purent s’unir. Hoturi garda soigneusement la lame et ne combattit quasiment jamais avec, préférant l’utilisation d’un Yari au combat. Cependant Yuhei est certain que Kusanagi est la lame d’Hoturi utilisa pour transpercer Fu Leng qui avait pris possession de l’Empereur Hantei XXXIX et qui permit d’emprisonner définitivement son esprit dans les Parchemins Noirs. Après la mort de Doji Hoturi en 1128, Yuhei fut chargé de récupérer la lame et de la rendre à Kachiko. Celle-ci mourut en 1133 et avant que ses affaires ne soient scellées par la magistrature impériale, Yuhei récupéra de nouveau Kusanagi. Ne souhaitant pas lui aussi que la lame tombe entre de mauvaises mains, il décida finalement la même année de retourner en Outremonde redéposer la lame dans son écrin de pierre. Il cacha donc son carnet dans les affaires de Kachiko à l’entrepôt du palais et partit pour la terre maudite d’où il n’en revint jamais. Doji Hakuseki trouva par la suite un rapport d’une patrouille Hiruma datant de la même année décrivant la découverte du corps d’un vieillard au-delà du mur dans les montagnes enneigés bordant les frontières du Crabe. Le corps ne portait aucune arme ou autre objet, seule une trace de piqûre suspecte à la base de son cou fut étrange. La magistrate émis donc l’hypothèse que Yuhei avait réussi sa mission et aurait ensuite mis fin à sa vie.



La Guerre des Onis - 1° partie : Assaut sur les colonies
Fin printemps 1182. C'est l’effervescence dans les colonies de l'Outremonde. Daidoji Tamekata, son gouverneur, a mis en état d'alerte les forces de Rokugan présentes. Les armées du Lion et du Crabe sous les ordres d’Akodo Kano se sont regroupées dans le village d'Ekio pour former une ligne de défense derrière la rivière qui sert de frontière naturelle entre les colonies et les terres encore sauvage de l'Outremonde. Ils ne faut pas attendre longtemps avant de voir une grande force de démons émerger de l'autre côté de la rive. Plus nombreux que les défenseurs, cette armée est dirigée par Kyoso no Oni apparaissant enfin sous ça forme définitive. Après avoir harangué ses troupes, Akodo Kano prie de toute son âme Shinsei pour que les renforts arrivent rapidement.
Les renforts justement. Où sont-ils ? Venant de la côte et donc de l'autre bout des colonies, un contingent de samouraïs du clan Phoenix traverse le plus rapidement possible tout le territoire pour atteindre à temps le champ de bataille. Mais c'est sans compter sur l’œuvre d'un sombre stratège qui se cache dans les rangs de Onis. Au cours d'une nuit sans lune, des gobelins ont traversé les lignes ennemies et se sont mis en embuscade dans les marais situés au cœur des colonies afin d'intercepter tout renfort potentiel et couper la première ligne des forces rokuganis et ses arrières. Ainsi lorsque la colonne de samouraïs passe au travers des marais celle-ci se fait massacrer par les gobelins qui se permettent même de capturer la Shugenja Agasha Kono.
Pendant ce temps, les événements se précipitent. Doji Hakuseki finit par trouver l'emplacement de la stèle laissé par Shiba. Mais celle-ci est bien gardée, outre quelques Onis et Bakemonos, un Akuma, un démon supérieur, garde le lieu. Avec l'aide de samouraïs du clan de la Grue et de quelques rônins, Doji Hakuseki parvient à nettoyer le lieu sacré de la vermine avant d'entrer en duel avec l'Akuma. Montrant tout son potentiel, elle met son adversaire au sol avec un coup bien placé, affichant ses prétentions au titre de Champion d’Émeraude. Après l'ouverture de la stèle, elle s'empare de la lame sacrée et se retrouve téléporter au cœur de la bataille à Ekio.
La bataille est rude et les forces coloniales sont sûr le point de craquer. Le commandant des troupes du clan du Crabe, Hida Fujita vient de tombé au combat en défendant à 1 contre 10 la passerelle, laissant des moines et un démon pénétrer le village pour y mettre le feu. Akodo Kano est aussi sur le point d'y laisser sa vie dans un combat contre Kyoso no Oni. Seule bonne nouvelle, les shinobis du clan du Scorpion ont mis fin au rituel maho-tsukaï qui s'effectuait à quelques lieues de là et qui imprégnait l'air de magie sombre. Sans attendre, Doji Hakuseki se lance à l'assaut de Kyoso no Oni, la lame de Kusagani en main. Le duel s'éternise et alors que la magistrate est sur le point de succomber, elle trouve la force pour se jeter sur la démone et la transperce de sa lame sacrée. La fin définitive de Kyoso se produit dans une gerbe de sang noire tandis que Hakuseki tombe, le devoir accompli. Une bonne partie des bakemonos fuient immédiatement le champ de bataille en voyant leur Akuma détruit, seuls quelques Onis et les moines continuent le combat. Akodo Kano fait évacuer le corps de Doji Hakuseki pour qu'on lui prodigue les premiers soins puis il prend la tête de sa cavalerie qu'il avait gardé en réserve jusqu'à présent. La charge qui s'en suit repousse l'ennemi à la rivière, fauchant tout démon tentant de résister quelque peu. Les Kamis sont favorables aujourd'hui à Kano. Les dernières forces d'Outremonde fuient vers les plaines désolés, laissant le village en feu.
Le rapport de bataille fournit au gouverneur des Colonies, Daidoji Tamekata, inquiète fortement celui-ci en s’apercevant que des moines et des rônins ont participé au côté des Onis à l'attaque des colonies.
Avec ses espions, Bayushi Nitoshi, le Daïmyo de sa famille et le Champion du clan du Scorpion, intercepte un rapport confidentiel d'une bataille qui se seraient dérouler en Outremonde entre le clan de l'Araignée et un contingent Crabe. Il semble qu'un temple clandestin de l'Araignée aurait été détruit au cours de la bataille. De plus en plus convaincu que l'Araignée est en train de jouer un double jeu, celui-ci décide de porter à la Cour Impériale ses accusations étayées de preuves par les différents rapports qu'il a collecté. Ses suspicions semblent avérées lorsque son escorte est attaq lors d'une embuscade tendue par des guerriers de l'Araignée.


La Guerre des Onis - 2° partie : A l'ombre de l'Empire.
Après la disparition momentanée du Daïmyo du Clan du Scorpion, un conflit éclate entre le clan du Lion et celui de la Mante à propos de l'exploitation de certaines ressources, Matsu Yoshito, Taïsho (capitaine) dans l'armée du Lion avoue même avoir combattu Tsuruchi, le fondateur du clan de la Mante mort quelques siècles plutôt. Quelques semaines plus tard, c'est au tour du clan du Dragon d'accuser ouvertement le clan de la Mante l'enlèvement de la fille de Tamori Shimura Daïmyo de la famille des Shugenja du Dragon, en plus sur les terres du Phoenix alors qu'elle était en mission diplomatique. Malgré le manque de preuves et le déni total des autorités de la Mante, Yoritomo Hiromi s'étant présenté en personne auprès de l'Impératrice pour s'expliquer, il fut décidé que le clan de l'Araignée assurerait la sécurité de la capitale Toshi Ranbo. Shiba Jouta est chargé d'enquêter sur les événements ressent.
Alors que les esprits s'échauffent à Rokugan, le Daïmyo du Scorpion est retrouvé dans les montagnes du centre du pays à la frontière des terres du Scorpion et du Lièvre (clan mineur). Il ne se souvient pas de ce qui lui est arrivé après l'embuscade et semble de plus malade. Cela fait maintenant plusieurs mois qu'il n'a été vu, administrant le clan derrière un paravent.

Dans les colonies cela fait des mois depuis la dernière bataille contre une force d'Onis. Les colons rokuganais ont réparé les dégâts et sont retournés dans les champ pour la plantation des pousses de riz. Daidoji Tamekata, le gouverneur des colonies, rassure régulièrement la Cour Impériale en l'informant que tout se passe bien sur les terres qu'il protège. Malheureusement pour lui, il allait rapidement déchanter. Au cours d'une patrouille aux frontières des colonies et de la lande encore inexplorée, plusieurs samouraïs Grue périrent dans une escarmouche avec des bakemonos. Daidoji Masafuni, en charge des forces coloniales aux frontières, mène alors l'enquête quand il tombe nez à nez avec un nouveau groupe de démons qui tentent une incursion. Après avoir défait en combat singulier l'Oni menant cette bande, Masafuni et son escorte mirent en fuite le reste des créatures. Cependant il apprit que d'autres incursions eurent lieu simultanément.
Effectivement les samouraïs ont été mis à mal par une nouvelle vague d'onis et de bakemonos. S'enfonçant profondément dans les nouvelles terres rokuganaises, ravageant les territoires du Lion avant d'être arrêtés aux porte de la principale ville coloniale de ce clan, Matsudaya. D'autres Onis ont succombé aux tetsubos des Crabes lorsqu'ils ont attaqué les travaux en cours pour l'élaboration du nouveau Grand Mur. La dernière force de l'Outremonde fut stoppé à quelques encablures de Shiro Sane avec une armée combinée de samouraïs et shugenjas des clans Grue et Phoenix.
Bien que finalement victorieux une nouvelle fois sur cet assaut de l'Outremonde, le ton monte rapidement entre les principaux clans présents dans les colonies, dégénérant en bataille rangée devant la capitale coloniale.
Ainsi les clans du Crabe, du Lion, du Phoenix et de la Grue s'affrontent au gré des alliances changeantes aux cours de la bataille. Il faut l'intervention du Gouverneur Daidoji Tamekata et de la Première Magistrate d'émeraude Doji Hakuseki pour mettre fin à la bataille; mais trop tard, dans son élan les forces de Hiruma Nikaru ont tué Shiba Tsura et Ikoma Shinohara, Taïsho respectivement des armées du Phoenix et du Lion, ainsi que Kitsu Kouki, Shugenja Lion. Ces morts ne resteront pas sans conséquences sur la diplomatie entre les grands clans.

Mi-automne de l'an 1182. Après d'importantes tractations, Bayushi Noritoshi finit par convaincre Shiba Jouta et le clan du Phoenix qu'un complot fomenté par le clan de l'Araignée est en cours au sein de l'Empire. Ensemble, ils décident d'attaquer de nuit les garnisons de l'Araignée de Toshi Ranbo pour l'arrêter et la faire passer aux aveux. Les forces alliées sont dirigées par les deux champions de clan : Bayushi Moritoshi et Shiba Tsukimi. Lorsque l'assaut est lancé, il s'avère qu'une force de la Légion Impériale, commandé par Doji Domotai, champion de la Grue, vient prêter main forte à la garnison. Dans la confusion la plus totale, Tsukimi reconnait Domotai et découvre avec stupeur que les forces du Scorpion a retourné ses armes contre ses troupes. Le champion Scorpion finit par tomber le masque, montrant le visage rongé par la mort du traitre Bayushi Shoju.
Celui-ci réussit à s'enfuir malgré les trois armées pour le stopper. La capitale est en effervescence devant le constat. L'Impératrice, les clans du Phoenix et de l'Araignée demandent des comptes au Scorpion, alors que le vrai Bayushi Nitoshi n'est toujours pas réapparu.

Les différents petits conflits à travers le pays, le disparition d'un champion, la réapparition d'un ennemi mortel et les attaques incessantes de l'Outremonde que l'on croyait détruit, induisent invariablement les sages du Conseil des Éléments à penser qu'une force dans l'ombre tire les ficelles et qu'elle va passer à une nouvelle étape de son plan.
 
La Guerre des Onis - 3° partie : La Revanche de Jigoku
L'hiver approche rapidement, les premières neiges viennent de recouvrir les hautes montagnes bordant le nord du pays. l'Impératrice Iweko et sa cour prennent leurs quartiers à Shiro Sane, accueillit comme il se doit, en grande pompe, par le gouverneur Daidoji Tamekata. Les candidats au tournoi d’Émeraude sont aussi présent. De somptueuses fêtes sont organisées pour l'événement, tentant de faire oublier les récentes frictions et la prédiction du Conseil des Éléments.
Le tournoi se déroule le premier jour de l'hiver, après des combats mémorables entre Moshi Kalani (clan de la Mante), Doji Hakuseki  (clan de la Grue) et Daigotsu Bofana (clan de l'Araignée) et Bayushi Kahoku (clan du Scorpion), Hakuseki et Kahoku se retrouvent face à face pour s'attribuer le titre de Champion d’Émeraude, titre le plus honorifique de l'Empire. Alors que la tension est à son comble, les deux adversaires se jugent et font attention à la moindre petite contraction musculaire de son adversaire, enchainant changement de position pour une attaque idéal, le combat est d'abord psychologique. Alors que Kahoku semble faire une erreur de jugement dans la position, Hakuseki en profite pour frapper... mais c'est une feinte du Scorpion et sans des réflexes éclairs, la magistrate de la Grue aura déjà perdue son combat. S'ensuit une succession de coups et de parades, les deux adversaires semblent effectuer une danse au milieu des spectateurs médusés par la chorégraphie. Dans un dernier assaut les duellistes se rendent coup pour coup puis s'écartent l'espace d'un instant pour reprendre leur souffle. C'est à ce moment que le kimono de Bayushi Kahoku semble s'effriter en plusieurs endroit, coupé nettement, le tissu s’effondre sur le sol gelé. S'écoule alors du sang de plusieurs coupures qui apparaissent sur le corps du samouraï cramoisi, annonçant la victoire nette et sans contestation de son adversaire. C'est ainsi que  Doji Hakuseki devient le nouveau Champion d’Émeraude.

A la fin du tournoi, l'Impératrice Iweko annonce qu'elle est enceinte et que l'accouchement est prévu au début du prochain été. Les réjouissances sont de mise au sein de la cour d'hiver alors que déjà les fonctionnaires impériaux récemment intronisés s'occupent d’apaiser les conflits, la diplomatie n'a jamais été aussi active depuis ses dernières années. Le clan du Scorpion est obligé de choisir un nouveau Champion en la personne de Bayushi Miyako, la mère de Nitoshi, insistant sur la recherche de celui-ci.

Printemps de l'an 1183, La cour Impériale a retrouvé ses quartiers à Toshi Ranbo, la capitale de l'Empire. Un soir, Bayushi Shoju réapparait au sein du Palais Impérial comme il y a 60 ans jour pour jour et tente d'assassiner l'Impératrice Iweko et ses fils. Mais ceux-ci ont disparu et il ne trouve qu'en face de lui le Shogun Bayushi Kahoku qui donne l'alerte, et malheureusement, une fois encore, le félon réussi à s'échapper. Après un Conseil Impérial réuni dans l'urgence, Doji Hakuseki ordonne à la magistrature impériale de traquer Bayushi Shoju et prend la tête des recherches. Pendant ce temps, les clans sont prévenus de la disparition de la famille impériale et le Shogun assume la régence le temps de retrouver l'Impératrice.
Bien entendu ses nouvelles ravivent les rancœurs et les conflits étouffés dans l’œuf pendant l'hiver et certains clans dénoncent déjà un coup d'état ou une conspiration de certains clans. Rokugan est sur le sentier d'une nouvelle guerre civile.

Pendant que la cour impérial s'agite fortement dû au mécontentement des courtisans et autres diplomates et réprésentant des clans majeurs. Nous retrouvons une nouvelle fois Doji Hakuseki à la poursuite d'un nouvel adversaire aussi dur à cuir que le précédant. Retournant sur les terres de ses ancêtres, Bayushi Shoju finit par attirer involontairement ses poursuivants dans les fiefs du clan du Scorpion. Bayushi Miyako, Championne du clan permet à Doji Hakuseki et ses troupes de passer sur ses terres pour traquer le félon. Il est délogé par deux fois des Montagnes du Scorpion bordant les frontières sud des terres du Lion mais à chaque fois qu'il est terrassé, le mort-vivant reprend consistance. Sur les conseils de la famille Kuni, les chasseurs de sorcière, Doji Hakuseki, maintenant accompagné d'une force armée composées de guerriers des clans du Crabe et du Lion prennent la direction des terres du clan mineur Lièvre, où se trouve un lieu permettant l'invocation d'un Dragon Céleste afin d'empêcher la résurrection de Bayushi Shoju.
C'est sans surprise que les forces impériales vont se retrouver face à Bayushi Shoju et une horde de bakemonos et onis. Ceux-ci tiennent le lieu du rituel lorsque les samouraïs arrivent sur les lieux. Sans attendre l'arrivée des guerriers du clan du Lion, Hiruma Nikaru, impatient de faire ses preuves, pousse la Championne d'Emeraude a attaqué immédiatement. Il lui vole presque le commandement des forces en présence et lance rapidement l'assaut. Mais le commandant du Crabe est loin d'être un maître stratège et ignore totalement que sous les loques de chairs flétri de Bayushi Shoju, résonne encore l'un des esprits les plus brillant en matière de stratégie militaire. Le Seigneur mort-vivant va méthodiquement repousser tous les assauts désordonnés de ses adversaires et alors que Doji Hakuseki ne peut empêcher Hiruma Nikaru de se jeter sur Shoju en désespoir de cause, celui-ci décapite le commandant Crabe, mettant fin à la première journée de la bataille.
Lorsque Akodo Kamina et ses troupes du Lion arrive au crépuscule, il ne peut que constater les dégâts. Les forces du crabe sont diminués de moitié, démoralisé, la Championne d'Emeraude panse ses blessures et les démons de l'Outremonde tiennent la position. Le tacticien Lion passe la nuit dans sa tente avec ses conseillers pour trouver une solution. Au matin d'une journée qui s'annonce chaude et lumineuse, Akodo Kamina veut exploiter le temps en sa faveur. C'est ainsi qu'un nouvel assaut n'a lieu que dans l'après-midi. Les samouraïs du Crabe sont envoyés en avant pour attirer une partie des forces adverses, puis Akodo Kamina lance l'attaque.
La cavalerie du Lion, profite d'avoir le soleil dans le dos, éblouissant les adversaires, pour charger la colline et nettoyer tout ce qui traine : squelettes, bakemonos, onis. La première lanterne est ainsi allumée. L'assaut rapide surprend les forces de l'Outremonde, qui sonnés, ont bien dû mal à réagir, alors que Bayushi Shoju tente de reprendre la colline avec l'arrivée de nouvelles troupes, Kistu Miwa réussit à allumer une seconde lanterne et débute le rituel. Furieux, Bayushi Shoju tente une percée et parvient à reprendre la colline. Il profite de l'isolement du commandant du Lion pour s'en prendre à lui et éliminer un second chef de guerre dans les rangs de l'Empire. Alors qu'il se retrouve enfin face à Doji Hakuseki, le Dragon Céleste apparait.


Bayushi Shoju fait face à un nouvel adversaire alors que la confusion la plus totale règne sur le champ de bataille. Doji Hakuseki est repoussée loin de son rival, protégeant le coprs sans vie de Kamina. Le Dragon Céleste attaque Shoju qui étonnement arrive à esquiver ou repousser les assauts frénétiques de la créature. Cependant, dans le chaos de la bataille, il ne voit pas venir les lames des samouraïs parvenant à le transpercer de part en part lorsque le Dragon s'apprêtait à lancer de nouvelles attaques. Bayushi Shoju tombe enfin, définitivement, son cors happé par la grande créature qui retourne dans le cieux.
 
 









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire