dimanche 9 juillet 2017

Retour en Westeros !

Retour en cette fin de saison  sur Saga Games of Thrones que nous avions un peu délaissé. Nous profitons de l'été pour faire plusieurs parties tests pour valider les plateaux Stark et Lannister avant de passer à d'autres factions de Westeros. Pour cette bataille déroulé au club, je laisse Xavier vous compter l'histoire de cette partie à 4 joueurs.

Cette semaine, c’était baston sur Games of Thrones. Nous étions de nouveau 4 pour une bataille en 2x5 points de chaque côté. L'occasion aussi de sortir les derniers décors, et notamment un camp Lannister tout prêt au pillage.

Du coup, le scénario a été improvisé sur le pouce. Une force Lannister doit défendre le camp, et une armée doit accourir sauver les défenseurs. Les Stark eux doivent capturer le camp en ayant plus de grouillots autour à la fin de la partie.

Les armées Stark étaient menées par deux seigneurs génériques. Après concertation entre les joueurs Lannister, l'intégralité de l'armée de secours menée par Jaime Lannister est montée alors que l’autre armée commandée par Ser Gregor Clegane (seigneur générique) ne compte que de la piétaille.

L’infanterie Lannister joue groupée à côté du camp avec deux grosses unités de 12 guerriers. 
La cavalerie est arrivée en renfort à l'ouest du camp (donc à l'est pour les Stark et au sud pour les inuits aussi appelées Marcheurs Blancs pour ceux qui ont des difficultés en géographie).
Une première force Stark se faufile le long du bois, renforcée par une troupe de mercenaires peu recommandable.
L'autre armée Stark se déploie le long de la route avec de la cavalerie (8 gardes) pour intercepter la chevalerie Lannister.
Au premier tour, les Stark avancent vers leur objectif. Mais Ser Gregor décidant que la meilleure défense est l'attaque lance sa première unité de guerriers emplafonner ceux d'en face.
Les Stark se prennent une peignée et reculent alors que la majorité de la force sous les ordres de Lord Karstark reste immobile, soudoyé par le vil or des Lannister. Du coup, la cavalerie Lannister rejoint tranquillement le camp, en laissant une petite arrière garde ralentir les hommes de Karstark.
Ladite arrière garde après avoir essuyée quelques tirs de cures-dents de la part des archers nordiens cède à l'impétuosité et charge les tireurs, fauchant la moitié de l'unité en rigolant.
De l'autre coté, appuyé par les arbalétriers, la deuxième grosse unité de guerriers attaque des soldats Bolton imprudemment avancés, Ser Gregor en tête. Une fois encore, les nordiens se font dérouiller sévère comme on dit dans le jargon des soudards...

Mais les hommes du nord qui connaissent la fourberie de leurs adversaires avait prévu le coup. Après avoir envoyé les pauvres guerriers Bolton au casse-pipe (les vilaines langues diront que c'était délibéré pour se débarrasser d'éléments peu fiables dans l'armée...), ils contre chargent avec l'élite de la maison Omble équipée d'arme lourde.
Le résultat est sans appel, et la grosse unité Lannister est solidarisée vite fait bien fait avec le plancher des vaches laissant Ser Gregor fort isolé.
Le seigneur Stark se jette sur lui pour l'engager en duel, mais le colosse repousse son adversaire malgré sa fatigue.
De l'autre côté, l'armée Karstark se décide enfin à bouger et cavale pour rattraper son retard, pressant dangereusement l'arrière garde Lannister.
Tentant de gagner du répit pour le reste de l'armée, les chevaliers Lannister chargent l'infanterie Karstark. Mais cette fois, ils ne font pas face à des levées apeurées. Leur charge se brise sur les nordiens et ils se replient piteusement.
De l'autre côté du champ de bataille en revanche, la cavalerie Lannister rameutée en renforts charge les gardes Omble, consciente de la menace de ces terribles combattants. Le combat est féroce, mais les deux unités s'exterminent en totalité.
C'est décidément l'heure de gloire de la cavalerie, car les vétérans Stark profitent de la perte de deux unités de chevaliers ennemis pour charger au centre et libérer la route des Lannister. Leur victoire est sans appel et la route est libérée.
Hélas pour eux, la cavalerie Lannister venue en renfort les force à abandonner la route. Le flanc ouest des Lannister est à ce moment de la partie pratiquement sécurisé car la majeure partie de l’armée Karstark est trop loin pour attaquer le camp. De l'autre côté, l’infanterie Stark poursuit son avancée, menaçant Ser Gregor qui malgré tout parvient à repousser ses adversaires.
Ser Gregor est finalement secouru par la cavalerie Lannister rameutée en urgence qui piétine la piétaille Stark. Jaime qui n'a pas combattu de la partie engage le seigneur adverse et s'en débarrasse d'un magistral revers d'épée, scellant le sort de l’attaque nordienne. Les Lannister triomphent!
Et on finit avec une petite photo des mecs les plus futés de la partie, les mercenaires Stark qui ont passé la partie aux champignons dans le bois. En effet, soudoyés par l'or Lannister, ils n'ont rien fait de la partie pour double paye ! La belle vie quoi…

Merci Xavier pour ce résumé détaillé.

Conflit entre la Licorne et le Phoenix (Campagne saison 2)

Comme vous avez pu le voir dans cette partie, nous faisons une campagne Saga sur notre extension basée sur l'univers du Japon Médiéval. La bataille résumée ci-dessous compte pour la saison 2. Le clan du Phoenix attaque le clan de la Licorne, mais Otaku Kamoko, Daïmyo de la Licorne est un fin stratège qui lui permet de choisir le lieu de la bataille. Ainsi Loïc, joueur de la Licorne a choisit le scénario Terre Sacré.
La bataille est résumé par le joueur vous permettant de voir celle-ci du point de vue du clan de la Licorne.

 Harassé par un  hiver  passer a mater une incompréhensible sédition des villages à la frontière de son domaine le Khan tenait conseil  sous sa tente. 
Les éclaireurs avaient dit vrai, lorsque Otaku Kamoko arriva à la tête de son ost en vue des collines sacrées, les étendards du Phoenix flottaient déjà de l’autre côté de la grande colline. Les Phoenix n’avaient pas encore commis l’irréparable mais cela ne tardera pas. Une fois les leaders de la révolte exécutés et s'être questionner  les raisons de leur révolte, le Khan compris que l’invasion  Phoenix  avait été ourdis de longue date.  Ayant laissé  en arrière  son conseiller  diplomatique, le moine du temple Shintô, pour qu’il réorganise les contrées matés lors de l’hiver, Otaku Kamoko su que sa réponse à l’incursion Phoenix ne serait pas tempérée par la diplomatie.
Le gros de  la force du Kan le suivi droit sur la plus grande des collines, pour protéger le portail sacrée. Attiré par  la présence du Khan et la possibilité de finir rapidement cette bataille dès le premier affrontement, Shiba Kudome, le  Daïmyo du  Phoenix lança ses forces droit sur la colline centrale,  ignorant  par la même les petites unités d’hatamotos s'infiltrant sur la petite colline et dans le bois sacrée
Poursuivant sur son impulsion initiale le Phoenix persista  au centre, laissant son adversaire prendre position sur les trois objectifs. Cette acharnement portant ses fruits en réduisant à rien les unités de guerriers d'Otaku Kamoko, mais à quel prix ! La perte de son unité d’hatamotos et une différence de point de victoire toujours plus importante en  faveur de son adversaire

Le Kahn, notant son avantage certain au tableau des scores et sur les positions stratégiques, sonna la retraite et  abandonna le  centre  au  Daïmyo du Phoenix. Comprenant son erreur, Shiba Kudome tenta de prendre la seconde colline pour renverser la vapeur, mais les flèches des cavaliers de la Licorne  refroidirent suffisamment longtemps les ardeurs des Phoenix pour empêcher tout retour aux points.
Fidèle à son habitude, le Khan, une fois la victoire assurée, poursuivit son repli afin de préserver ses hommes. Lorsque le Shugenja du Phoenix fonça droit sur le Otaku Kamoko et sa garde d’hatamotos,  pour une tentative désespérée par une attaque magique de BOOULLE DE FEU.
Ayant failli à voir le danger, le Shugenja  de la Licorne  sauta  à bas de son cheval pour affronter en duel son homologe et laver son honneur pendant que le Khan poursuivait son repli.
En conclusion le Phoenix humilié stratégiquement (plus de 10 pts d'écart), se prit une claque et retourna vers ses terres.  Otaku Kamoko, lui, renoua avec la victoire, oubliant les rebelles qui avaient minés ses préparatifs de conquête durant l’hiver.

Merci à Loïc pour le résumé de la bataille.