mardi 6 décembre 2016

Saga de Vaires 2016 - Chapitre 3 - Seigneur des Anneaux



Dernière partie de notre Saga à Vaires. Cette fois-ci le sujet sera consacré à l’adaptation réalisé sur l’univers du Seigneur des Anneaux.
Mais pourquoi avoir fait une version SAGA de ce célèbre univers me demanderez-vous ? Il existe déjà une règle de jeu, voir des règles de jeux d’un célèbre fabriquant de figurines ? C’est totalement vrai et j’ai longtemps joué à cette règle de jeu, mais à chaque fois je fus assez frustré par les parties. Effectivement pour gagner un corps à corps, il faut nécessairement être à 2 figurines sur 1 autrement on peut passer 4 tours de jeu avant que cela se décante sauf si le résultat des jets de dés est 1 contre 6. Et que dire des tirs, même les oreilles pointues de certains elfes frémissaient d’indignation à l’idée de réussir à éliminer un adversaire une fois sur dix, sauf bien sûr pour les chanceux. Ceci n’étant que quelques exemples, alors quand j’ai pu m’apercevoir que la règle SAGA tournait bien, c’est à l’été 2014 que débuta la quête de la mise en forme des peuples de la Terre du Milieu sur SAGA.
Oui la tâche a été longue mais le résultat est là : 13 factions jouables, environ 90 personnages, effectivement la Terre du Milieu regorge de héros plus ou moins illustres. Donc c’est à partir de là que la démo proposée dimanche à Vaires, n’étant malgré tout qu'un échantillon du travail accompli, permit à certains joueurs de voir ce que l'adaptation donnait.
Le scénario reprenait l’assaut par une alliance elfe sur la Forteresse sombre de Dol Guldur situé au sud de la Forêt Noire, dans laquelle s’est réfugié un Nécromancien. Contrairement aux quelques scènes vu dans le film Bilbo le Hobbit, ici nous refaisions une vraie bataille au pied de la forteresse.

C’est ainsi qu’au cours de la journée de Dimanche, Le Seigneur Elrond dirigea, par deux fois, une force elfique à l’assaut de la forteresse.  Saroumane, aussi présent, s’était joint aux elfes pour débusquer le mystérieux Nécromancien. Face à eux, le Nécromancien avait fait appel à une force hétéroclite pour protéger sa demeure : orques, trolls, castellans et même la Reine des Araignées, nichant dans la Forêt Noire, était venue prêter main forte.
Pour la démo nous avons voulut mettre en avant le fait que plusieurs personnages étaient jouables dans une bande, ainsi pour les forces du Bien, Elrond servait de Seigneur Légendaire, dans la même trame que les Héros dans Saga et Saroumane étant présent comme Héros Légendaire, se rapprochant plus d'un prêtre du Croissant et la Croix. Par comparaison avec les forces du Mal, le Nécromancien était le Seigneur Légendaire et la Reine des Araignées, un Héros Légendaire. Chaque personnage a ses propres capacités spéciales. Par exemple sur la photo ci-dessus, la Reine des Araignées se bat avec des nuées de petites araignées qu'elle a pondu un peu plus tôt au cours de la bataille.
L'objectif du scénario était assez simple. Éliminer le Nécromancien comme dans l'histoire sommairement raconté par Tolkien. Chose facile à dire, mais beaucoup plus difficile à mettre en pratique. Effectivement, le Nécromancien n'est pas affecter par de simples coups d'épées, ainsi lui faire des touches ne suffisait pas pour le mettre hors d'état de nuire.
Pour représenter cet état de fait, l'idée a été que toute touche subit et non annulée (tir comme corps à corps) étaient transformée en Fatigue pour le Nécromancien. Il était éliminé si seulement au début d'un tour du joueur du Mal, le Nécromancien débutait avec un nombre de jetons Fatigue dépassant son seuil d'épuisement (c'est à dire 5 jetons). Sur les deux parties réalisées le dimanche, il est tombé une fois, Saroumane l'ayant renvoyé promptement dans le néant et ayant aussi découvert sa vraie nature... l'âme de Sauron ! La seconde fois, les forces du Mal ont tellement mis de pression que les elfes n'ont fait que subir les assauts ennemis jusqu'à flancher lorsque leur seigneur trépassa sous la masse des Trolls.
Et la magie, comment se gère-t-elle? Il est vrai que la magie est un élément de l'univers du Seigneur des Anneaux, mais contrairement à d'autres univers où c'est un véritable festival explosif, ici elle reste assez discrète, sobre et peu expressif. J'ai tenu a gardé cet aspect peu voyant, ainsi il existe une liste de quelques sorts dans lesquels chaque "sorcier" peut en utiliser certains et cela leur coûte une activation d'en lancer un au même titre qu'un tir ou un mouvement pour le décompte de la Fatigue. D'ailleurs la plupart des "sorciers" sont limités à l'utilisation d'un seul sort par tour de jeu (à quelques exception près) par analogie avec l'univers.

Bien entendu, ils existent aussi d'autres règles particulières pour cette adaptation, car comment former une unité de Trolls sans que ceux-ci soit des bourrins intuables par exemple. Celles-ci seront expliquer dans la future extension que je souhaite vous faire partager au plutôt.
A l'heure actuelle où j'écris ses mots, je suis en cours de mise en page pour les personnages et j'espère finir pendant les vacances de fin d'année. Donc si tout va bien, vous pourrez normalement retrouver en téléchargement libre cette extension courant janvier 2017 sur ce blog. Un onglet sur le Seigneur des Anneaux apparaitra avec un explicatif de l'extension et un lien de téléchargement.

Pour finir cette Saga de Vaires, un petit bilan s'impose. Les joueurs ont été très enthousiaste à participer à nos démos et ceux qui n'ont pu joué mais qui tournaient autour des tables étaient ravis de voir les univers que nous avions adapté à la règle SAGA. Cela nous encourage d'une part à continuer et d'autre part nous met aussi un peu la pression pour réussir à vous sortir des adaptations de qualité pour votre plus grand plaisir. Nous tenterons de ne pas y manquer.
Enfin, il faut bien sûr remercier tous les membres des Dragons de Vaires qui ont encore fait un énorme travail et un très bel accueil aux démonstrateurs et visiteurs, car pour avoir quelque peu participer à l'organisation des éditions prétendantes, si nous avons pu faire nos démos dans de très bonnes conditions c'est avant tout qu'il y a eu plusieurs mois de travail sur leur temps libre pour réaliser cette convention. Alors messieurs les Dragons, merci !

Textes et photos de Cédric.

lundi 5 décembre 2016

Saga de Vaires 2016 - Chapitre 2 - Saga Samourai

Voici la suite des aventures à la Chevauchée des Dragons de Vaires. Après un tour d'horizon en Westeros, nous allons maintenant dans l'Est asiatique, là où dit-on que le soleil se lève, son œil géant encore rougit par le sommeil accrocheur. Cela fait plusieurs conventions que nous proposons une démo sur Saga Samourai qui est la première adaptation que nous avons réalisé depuis la règle de jeu SAGA et par la même la plus aboutit. Bien qu'en libre téléchargement (vous pouvez le faire sur ce blog ou depuis notre forum consacré au jeu) depuis maintenant deux ans, nous faisons de temps à autre quelques ajustement, notamment pour rééquilibrer les règles spéciales des personnages. Ainsi fin septembre dernier, nous avions mis en ligne les modifications apportées à notre adaptation après quelques tests afin de coller au mieux à la règle de SAGA. Effectivement avant que sorte Le Croissant et la Croix, nous avions déjà introduit un personnage indépendant qu'est le Shugenja, le sorcier asiatique, donc il a fallut par la suite que ce personnage colle au mieux avec les nouvelles règles.
 
Bref, passons à la table de jeu que nous proposions à la Convention de Vaires. Ayant repris pour thème l'univers de la Légende des 5 Anneaux, nous avions conçu un scénario autour de...
AAAAAAAAAAAAH ! MAIS QU'EST-CE QUE CE MONSTRE ?
Ah, mais ça, c'est pupuce, le dragon céleste qu'il faut invoquer pour renvoyer définitivement dans sa tombe le mort-vivant de Seigneur des Onis !
Quoi, je ne comprends pas un mot de ce que tu racontes ?
Si tu m'avais laissé finir au lieu de crier comme un putois, tu comprendrais.
Donc, je disais. Bayushi Shoju, ancien Daïmyo d'un grand clan, mort il y a plusieurs dizaines années, est revenu d'entre les morts pour se venger. Se venger de quoi ? A vrai dire, on ne sait plus trop. Il a réussi à assassiner le dernier Empereur de Rokugan issue d'une longue dynastie qui remonte aux temps de la création de ce royaume légendaire ; et il a pris la place de celui-ci. Donc imaginez-vous combien de malédictions ont pu être lancé à son encontre ! Finalement ce n'est pas très étonnant de le voir roder maintenant en tant que mort-vivant. Oui car effectivement son règne fut de courte durée, aussi courte que le Tanto (poignard asiatique) qui lui perça la poitrine et son cœur corrompu.
Après une escale six pieds sous terre, il revint sous sa forme abjecte, tentant d'assassiner la nouvelle Impératrice pour se venger. C'est une manie chez lui ! Mais cette fois-ci son plan échoue. Peut-être fut-il repéré par son odeur de décomposition, en tout cas il fuit vite, le bougre, pour un mort-vivant ! Ayant donné la chasse à l'individu, le Champion d'Emeraude Doji Hakuseki, le meilleur combattant de l'Empire, parvient par deux fois à le retrouver et le battre, mais celui-ci reprend forme à chaque fois. Nul autre choix n'est laissé à Hakuseki que d'invoquer le Dragon Céleste pour éliminer définitivement cet adversaire de l'Empire.
Mais Bayushi Shoju, bien que pu très frais... pardon, putréfiant, a encore un peu de matière grise et n'est pas dupe. Il a fait protéger le lieu consacré au rituel par toute une horde de squelettes décomposées... Bon une horde, okay ils ne sont que douze, de là à appeler ça une horde ! Ces douze squelettes gardent l'une des trois lanternes à allumer pour invoquer le dragon Céleste. Sachant qu'il faut en allumer au moins deux pour commencer le rituel, Doji Hakuseki et les guerriers du clan du Crabe venus soutenir le champion, ont de bonnes chances devant eux.
Cependant, tout ce corse lorsque des forces de l'Outremonde, le pays de toutes les créatures qui reniflent, grognent, puent, couinent, dont la peau alterne entre le vert pisseux au rouge cramoisis, débarquent avec gobelins et autres joyeux drilles. Non ce n'est pas des gremlins, mais des gobelins bridés !
Ah, ah... Voici que les Onis se pointent aussi. Bayushi Shoju ne lésine pas sur les moyens quand il s'agit de sauver la peau. Alors imaginez s'il devait sauvez sa vie ! Ses démons sont bien près à donner quelques coups de marteau, histoire de remettre les idées bien en place.
Après la présentation des troupes, les hatamotos (les gardes asiatiques) lancent l'assaut sur la colline afin de prendre le contrôle de la lanterne centrale. Ils doivent s'y reprendre plusieurs fois.
Pendant ce temps, le champion est aux prises avec des Onis et des moines guerriers pour tenter de contrôler une autre lanterne.
Mais que ce soit au centre ou sur les flancs, les forces de l'Empire sont inexorablement repoussées par les assauts répétés des gobelins et autres créatures infernales. De plus, bien que le champ de bataille soit maintenant recouvert de cadavres que ses immondes créatures, d'autres arrivent en permanence sur le champ de bataille, tel un jour sans fin.
Ainsi bien que les forces de l'Empire finissent par allumer une des lanternes grâce au Champion d'Emeraude, Bayushi Shoju est toujours présent, fièrement ancré sur la colline, défendant l'objet en pierre face à une armée du Crabe épuisée qui voit à l'horizon l'arrivée d'une nouvelle vague d'Onis et de Bakemonos.
La mission pour les forces de l'Empire est un échec mais pas une fin en soi. Deux autres batailles seront réalisées au cours du week-end, avec des conséquences bien différentes. Je vous invite à regarder sur le lien suivant le résumé des ses deux parties : http://sagasamourai.forumactif.org/t111-demo-chevauchee-de-vaires

Pour ceux qui se demande si le Dragon Céleste était vraiment jouable, oui il l'était. Nous avions fait un tel personnage parmi les Non-alignées, l'équivalent des Épées à louer de SAGA, mais il n'était pas prévu qu'il soit de cette taille-là. Celui-ci est de la marque Fenryll et nous trouvions dommage que Pupuce reste dans le placard au lieu d'être présent sur la table de jeu. Donc effectivement Pupuce est un peu disproportionné pour le jeu mais proportionnellement réaliste en terme de taille de figurines par rapport aux autres. Après tout cela reste une démo, pas une partie pour un tournoi !

Le prochaine et dernier chapitre de cette Saga se consacré à la démo sur le Seigneur des Anneaux. A très bientôt !


dimanche 4 décembre 2016

Saga de Vaires 2016 - Chapitre 1 - Games of Throne

Bonjour à tous, pousseurs invétérés de figurines ou newbis dans le domaine. Il y a quelques jours s'est déroulée la 8° Chevauchée des Dragons de Vaires (Vaires sur Marne, Seine & Marne, pas très loin de Paris et encore plus près de Disneyland), convention ludique permettant aux clubs d'exposer leurs plus belles démos et aux joueurs de tester les jeux proposées. Cette année fut encore un grand succès, beaucoup de tables toutes aussi belles les unes que les autres et présences de nouveaux participants, joueurs, visiteurs curieux...

Et comme depuis plusieurs années, Laurent, Xavier et moi, Cédric, étions présent pour montrer ce que nous avions concocté au cours de l'année écoulée. Contrairement à l'an dernier où nous avions organisé une mini-campagne sur Saga Samourai où chaque résultat de partie fait par les joueurs avaient une influence sur la dernière partie du dimanche après-midi, cette fois-ci nous avions décidé de faire partager aux joueurs nos adaptations de Saga à 3 univers totalement différents :
Saga Samourai sur l'univers Légende des 5 Anneaux qui commence à être connu maintenant des joueurs de Saga.
Saga Games of Throne, reprenant les factions des grandes familles de Westeros et dans un futur prochain quelques factions d'Easteros.
Saga des Anneaux, reprenant l'univers de la Terre du Milieu et ses différents peuples et royaumes de cette légendaire contrée.

Mais pour débuter cette Saga en trois partie, nous allons d'abord vous parler de Saga Games of Throne. Sortant de l'imagination de Xavier, il a réalisé ce que certains joueurs fans de cet univers espéraient. Bien qu'encore à ses balbutiements sur la création des différentes factions et plateaux de jeu, il a put ravir quelques joueurs présent samedi à Vaires en leur donnant le commandement d'une faction Stark ou d'une faction Lannister, les grands rivaux de Westeros.

 Sur ces photos vous pouvez voir une bataille en cours entre les forces Stark et Lannister. Il s'agit pour le moment des factions les plus aboutit pour le moment aussi bien pour leurs plateaux de jeu que les figurines peintes.
Pour tout dire, initialement Xavier souhaitait joué initialement ses deux factions sur un autre jeu à plus grande échelle mais finalement, connaissant bien la règle SAGA et ne nécessitant pas des centaines de figurines pour une partie, il a été beaucoup plus simple d'adapter l'univers de Games of Throne sur cette règle. Cela permettra d'avoir rapidement d'autres figurines d'autres grandes maisons.

Comme la démo ne fut présentée que le samedi, seules trois parties ont eu lieu, permettant à un nombre restreint des joueurs d'y tester. Et sans nous vanter, il semble que les joueurs ont pris plaisir à jouer à cette adaptation.
 
 Il faut dire aussi que les conversions de figurines ou la recherche des détails, ici Robb Stark se promenant avec Vent Gris, son loup géant en face de Grégor Clégane dit la Montagne avec ses armoiries des 3 chiens, le tout sous les yeux d'une compagnie de soldats des Boltons avec l'étendard de l'homme écorché ; ne pouvait laisser indifférent que le joueur méconnaissant l'univers de Games of Throne, l'une des grandes séries télévisuelles et littéraires des années 2010-2020.
Et ici, Tyrion Lannister de toute ça hauteur, seul face à l'ennemi. Nouvel exemple de conversion pour garder les proportions de certains personnages légendaires de ce monde.

Je laisse le mot de la fin de cette première partie à Xavier lui-même pour un bilan de la journée :

Fin de la convention des dragons de Vaires où les Starks et les Lannister se sont copieusement étripés tout le long du samedi avec une férocité mêlée de sauvagerie. Cela se termine avec un score de 2-1 en faveur des Lannister. Les parties ont souvent été très serrées et se sont jouées sur le fil du rasoir comme lors de cette dernière partie où le seigneur Stark a été sauvé au dernier moment grâce à un pauvre guerrier rameuté en urgence du fond de la table pour protéger son maitre ! Les Lannister qui sortent vainqueur des affrontements auront usé de toutes les ruses de leur panel et ont abondamment inondé d’or leurs ennemis afin de dominer le terrain, au grand dam des joueurs Stark, dont l’un déclarera avec emphase : « De toute façon c’est nul le pognon ! ».
Même si les Lannister sortent vainqueur aux points, la famille Lannister a payé le prix et le fils cadet du seigneur de Castral Rock a donné de sa personne. Tyrion Lannister a en effet été retrouvé sous une pile de cadavres, un grand coup d’épée nordienne lui ayant arrangé le portrait lors de la dernière confrontation. Aux dernières nouvelles, il se remet de sa mésaventure au bordel…
La guerre dans le Nord et loin d’être finie et Robb Stark, qui a survécu aux combats, ourdit déjà de savantes manœuvres afin de redorer le blason de sa maison. La suite au prochain épisode !


Dernière information, sans trop s'avancer. Sachez que nous allons tester les plateaux et les personnages des 4 premières factions mis en branle par Xavier au cours des prochains mois, il est probable que d'ici l'été 2017, nous mettions ses 4 factions en libre accès sur le blog. En attendant une autre surprise va prochainement venir, mais pour en savoir plus lisez la suite de la Saga de Vaires.

lundi 24 octobre 2016

Nouveau test pour la démo de Vaires

Nous avons retravaillé le scénario car le Dragon n'apparait qu'à la fin de la partie au mieux, et comme s'est dommageable de ne pas mettre plus en avant le magnifique dragon, nous avons donc conçu un autre scénario.

Bien qu'il faille toujours allumer quelques lanternes, cette fois-ci le but est de faire venir le Dragon afin d'éliminer un adversaire plutôt pénible; il a tendance à reprendre vie après avoir été occis.

 Au centre du champ de bataille, l'une des lanternes est installée sur une colline bien défendu par une horde de zombies dégoulinant et peu ragoutant. La position va être difficile à prendre pour les samouraïs de la Grue.
 Avec une petite escouade, le Champion d’Émeraude trouve la deuxième lanterne entre les racines d'un ancestral arbre et allume la première flamme de l'espoir avant même que les démons de l'Outremonde ne puisse intervenir.
 La dernière lanterne est aussi vivement défendu par des Onis près à écraser tout ennemi qui se présente à eux. Mais les guerriers de la Grue ont tout prévu et utilient leurs yaris pour les repousser.
Malgré quelques pertes, c'est un succès, les Onis reculent face à la pression et le shugenja Grue peut effectuer le petit rituel pour allumer la seconde lanterne et ainsi appeler le Dragon.
Malheureusement, celui-ci se fait attendre (il est peut être sourd comme un pot) alors que les forces de l'Outremonde arrivent au contact des samouraïs. Sous la pression, la patte de la Grue ploie mais ne rompt pas, le Champion d'Emeraude faisant des merveilles face aux terrifiants adverses, les maintenant à une distance respectable.
 Au centre, le Daïmyo de la Grue estime qu'il est temps de percé le centre autrement son honneur en serait bafoué. Mais la tentative échoue et les guerriers bleus sont repoussés promptement du promontoire.
 L'Outremonde réplique à l'assaut par une contre-charge de Bakemonos qui arrivent juste à l'instant sur la ligne de défense. Ceux-ci se font refouler poliment par l'élite des samouraïs du clan.
Dans l'impasse, c'est sous l'impulsion de Bayoushi Shoju et de son Shugenja que les morts-vivants descendent de la colline pour se jeter sur les troupes adverses. C'est à ce moment là que...
Les supplications du Shugenja de l'air finissent par atteindre les oreilles du Dragon. Tel un serpent ondulant dans les airs celui-ci vient se poser au beau milieu des troupes de l'Outremonde pour y faire un peu le ménage. Malheureusement la partie s'arrête là et n'a pas de conclusion favorable à l'un des deux camps.

mardi 11 octobre 2016

L'éveil du Dragon

Bonjour,
La partie suivante a pour but de tester un scénario qui pourrait être présenté à la Convention des Dragons de Vaires en novembre prochain. Comme Xavier nous a peint un superbe dragon asiatique,nous avons eu l'idée de l'incorporé dans le scénario. Du coup, l'objectif de celui-ci est de réussir a allumer 5 lanternes placé en cercle au centre de la table et qui entoure une but ou un autel par lequel arrivera le dragon à l'issu de ce rituel. La faction ayant allumé le plus de lanterne remportant la partie. Ce scénario est tout a fait adapté pour jouer jusqu'à 4 joueurs. Ici nous avons testé avec uniquement 2 joueurs.
 Nous avons le clan de la Grue d'un côté qui allume déjà une lanterne grâce à son Shugenja, car oui, petite précision importante, seul le Shugenja peut allumé les feux pour effectuer le rituel en dépensant une activation, d'où l'importance de celui-ci.
 En face, quoi de mieux que les Onis et les Bakemonos de l'Outremonde pour empêcher que le Dragon Ancestral favorise un clan. Akuma no Oni est même présent à la tête de ses troupes pour bloquer la force adverse.
 L'affrontement s'engage autour des lanternes, alors que le Shugenja de la Grue a déjà activé 2 lenternes contre 1 seule pour l'Outremonde. Les Bakemonos gobelins sont repoussés mais leurs assauts successifs ont clairsemé les rangs des samouraïs.
 Akuma no Oni se lance dans la mêlée au milieu des yaris adverses. Sans peur, il balaie ses adversaires et les mets à terre sans aucune pitié. Le Daïmyo de la Grue intervient personnellement et le défi en combat singulier. Malgré toutes ses techniques Kenjutsu, il ploie et rond sous les coup de boutoir de son puissant opposant.
Devant avant tout accomplir sa mission coûte que coûte, le Shugneja de la Grue abandonne ses gardes du corps pour allumer un maximum de lanterne. Mais lorsqu'il tente d'atteindre la dernière lanterne, il se fait intercepter par Akuma no Oni qui le réduit en charpie, ruinant tous les espoirs humains.

Nous en avons conclut que le scénario était plutôt bien équilibrer et facilement jouable à plusieurs, il nécessite en revanche une grande table de jeu mais pour jouer à plusieurs c'est pas plus mal pour éviter de se bousculer. Cependant, le scénario ne permet pas de mettre réellement la figurine du dragon en valeur et donc il est fort probable que ce scénario ne soit pas jouer pour la convention. Nous le mettrons tout de même en téléchargement sur notre blog pour ceux que cela intéresse.

mercredi 17 août 2016

Parce que à 4 c'est mieux !

Bonjour !
Nous avons profité d'un samedi estivale pour se retrouver entre nous, à 4 joueurs pour tester un scénario multi-joueurs nécessitant au minimum 4 joueurs, comme quoi le hasard fait bien les choses :))
Nous l'avons testé avec des armées Japon Médiéval sur Saga Samouraï, cependant il est aussi jouable sur Saga. Les objectifs sont différents pour les joueurs mais il est plus simple d'expliquer avec des photos, donc IMAGES !

L'une des bandes va devoir escorté un chariot contenant l'or de son Seigneur et plus exactement l'argent récolté de l'imposition écrasante qui ruine les petites gens ! Étonnamment, le Daïmyo du clan du Scorpion a fait appel à des ninjas pour escorter son butin ! Très étrange effectivement, ceux-ci auraient été mieux employer à voler celui-ci, non ? A moins qu'il ne s'agisse d'une tactique particulière... Les décisions de ce clan restent définitivement surprenantes. 
3 autres clans vont tenter de mettre la main sur les taxes récoltés mais aussi prendre tout ce qui traine dans le village. Nous avons ici les clans de la Grue, du Phoenix et de la Mante qui se lèchent déjà les badines à l'idée de pouvoir faire un bon festin avec l'or qu'ils vont subtiliser... A moins qu'ils ne se mettent des bâtons dans les jambes ! Car c'est chacun pour soi dans ce scénario même s'il est possible de faire des alliances temporaires.
Et c'est parti pour le grand pillage ! Alors que les ninjas entre tout juste dans le dernier village avant d'atteindre le château de leur Daïmyo, les Grues attaquent une première maison, emportant caisses, femmes, animaux comme butin. Quand il s'agit de s'enrichir, même les plus nobles guerriers font fît du code d'honneur, à ce qu'on peut voir ! C'est pas du propre tout ça !
Voyant leurs adversaires débuter le pillage, les samouraïs du Phoenix font de même de l'autre côté de la rue. En un rien de temps, l'éclair immaculé des guerriers du Soleil Levant est tâché de boue ! Ce n'est pas beau de copier, Phoenix-san, surtout quand tes petits camarades s'adonnent à la pire bassesse !
Étonnamment, c'est le clan de la Mante qui se tient le mieux à table ! Réputé pour sa piraterie, ils semblent que les marins picoleurs aient plus d'honneur qu'un samouraï sobre ! Certains mériteraient quelques leçons. Les Jacks Sparrow de l'Est lointain ont pris position au centre de la ville, bloquant l'accès à l'entrée du château afin que le charriot n'atteigne pas ça destination. Grue-san, Phoenix-san, prenez-en de la graine !
Ah! Ah! Mais c'est sans compter sur les ressources des Scorpions, notamment pécuniaires. Ayant soudoyez avec quelques piécettes d'or le Daïmyo Grue, les ninjas du Scorpion font contourner le village au chariot en profitant de la protection des Grues. En contrepartie, les ninjas ne s'opposent pas au pillage de leur village.
Ceci ne plait pas beaucoup au Daïmyo de la Mante, qui s'empresse d'expliquer son point de vue avec ses guerriers. Une grande discussion débute avec les Grues et malheureusement ceux-ci semblent avoir des arguments plus tranchant, laissant sur place le commandant des Mantes à sa méditation spirituelle... six pieds sous terre.
Les Phoenix tentent eux aussi d'approcher le convoi, mais se font refouler de facto par les forces de l'ordre déguisées en ninja... à moins que ce soit l'inverse... Bref, pas touche Phoenix-san ou alors juste avec les yeux !
N'ayant pu finalement approcher de leur principal objectif, les Phoenix et les Mantes commencent à évacuer la zone en emportant tout ce qu'ils ont pu prendre sous les bras !
De même de l'autre côté de la table, alors que le convoi progresse bien entre les troupes de la Grue, ceux-ci commencent à quitter la scène avec un butin de plus en plus conséquent. Mais que fait la milice locale !
Vous a-t-on déjà parlé de la sournoiserie du clan du Scorpion ? En voici un exemple ! Alors que le Daïmyo du Scorpion graisse généreusement les pattes de la Grue pour avoir libre passage, finalement, les ninjas entreprennent une tactique d'encerclement sous l'oeil hagard des Grues. Mais qu'est-ce que vous faites-là Scorpion-sama ? Aurait demandé le Daïmyo de la Grue. Son homologue lui aurait répondu simplement : Ce que nous faisons toujours Grue-sama ! Un rapprochement amical entre nos deux clans.
Un rapprochement, cela a bien eu lieu. Amical !? Hum... cela dépend du point de vue dirions-nous ! Les derniers samouraïs de la Grue et leur Daïmyo sont pris à la gorge par les ninjas, tandis que le Shugenja se met à l'abri derrière une barrière (comme quoi c'est utile comme décor sur une table de jeu, ça sauve des figurines !) Il faudra tout de même que les Scorpion s'y reprennent à 3 fois pour mettre à bas le Daïmyo de la Grue. Les ashigarus médusés par ce qui vient de se passer n'ont pas bouger le petit doigt.
Certains diront que c'est bien fait pour eux, dixit Phoenix et Mante. Mais quelle idée de s'allier avec le plus fourbe des clans de tout l'est asiatique !  Finalement qui est le plus fourbe des deux, le fourbe ou celui qui le suit, car lors des ultimes minutes du dernier tour de jeu, le Shugenja de la Grue sort de sa cachette, cours en soulevant sa jupette et vient toucher le chariot de la paume de sa main tel un chat attrapant sa proie. Il subtilise ainsi la victoire des Scorpions au profit de son clan, dans un élan de fourberie absolue ! 
Je peux vous assurer que le Daïmyo du Scorpion en a mangé son Kabuto !
Et je finirai par cette fameuse expression issu des paroles du Vénérable des 5 Pics comprenant trop tard que la cascade n'était pas sa douche personnelle : Tel celui qui est pris qui croyait prendre !

dimanche 12 juin 2016

Quand l'habit ne fait pas le moine !

Nous sommes toujours sur le test d'un nouveau scénario. Cette fois-ci nous avons pris les Gallois et les Bretons pour cette bataille, deux factions qui n'ont pas de grosses compétences de corps à corps, histoire de voir ce que cela donne.
Pour rappel, le but du scénario est de trouver un personnage, ici une jeune demoiselle en détresse, qui c'est cacher dans une des trois maisons, et de la ramener dans son campement, symbolisé par son bord de table.

 Après une installation des forces somme toute classique, ce sont les gallois qui ont la chance de débuter les hostilités. Ils se contentent d'une avancée de masse et non d'une course au trésor !
 L'avancée assez similaire des bretons permet aux gallois d'atteindre les premiers les deux maisons aux extrémités du champ de bataille, cependant épuiser par leur avancé, ils vont prendre le temps de fouiller les bâtiments.
 Comme les bretons ne peuvent expulser les gallois des maisons, ils vont tourner autour tout en tirant, transformant les maisons en hérissons. Bref les deux factions se mettent a jouer aux cowboys et aux indiens avec quelques siècles d'avance.
 Alors que les forces galloises se sont regroupés au centre pour former une ligne défensive avec l'unité flamande servant de pivot centrale, les bretons continuent à tourner autour des deux maisons défendus par les deux unités galloises envoyées en avant-garde.
 N'arrivant pas à atteindre leur objectif, la cavalerie bretonne vient se positionner à l'arrière de l'ost gallois, près à couper la retraite de leurs adversaires quand le moment sera venu.
Au centre du champ de bataille, on entend des cris de joie à la découverte de la demoiselle dans la maison en pierre. Du coup, les deux seigneurs rameutent leurs troupes pour se rendre compte de la découverte. Mais les gallois ne semblent pas partageur de la découverte, leur seigneur place un mur de boucliers flamands face aux guerriers bretons et aura la célèbre place encore repris de nos jours : "Pas touche !"
 Les gallois effectue une extraction de la jouvencelle digne d'un GIGN, cependant au comble de la surprise, la princesse tant convoitée n'est d'autre qu'un Évêque, celui-ci porte bien une robe mais ne dispose pas des mêmes attributs. Hop hop hop, ou qu'elle est la jolie demoiselle ? Y a tromperie sur la marchandise là ! Un Évêque ça se rançonne moins bien !
Du coup, c'est le moment pour la cavalerie bretonne d'affuter leurs javelots et de percer l'arrière des forces galloises et ainsi bloquer l'évacuation en règle du GIGN, heu non, des Gallois !
 Malheureusement, cela ne se passe pas bien du tout, l'infanterie bretonne ne fait pas assez pression sur le frond, elle essaie par tous les moyens d'éviter l'affrontement avec les flamands qui se replient tranquillement en ordre. Du coup, les gardes gallois et le Seigneur s'occupent des gêneurs qui leur barre la retraite, nettoyant ainsi le terrain.
Mais une unité de guerriers bretons, qui était resté en arrière jusqu'à présent, traverse rapidement le terrain pour menacer l'arrière de la force d'extraction galloise. Face à cette menace, le Seigneur Gallois réagit au quart de tour et envoie ses flamands aux corps à corps, quitte à dépeupler le centre du dispositif de défense. Attention! 3, 2, 1, impact (de bière)! Les flamands ne font qu'une bouchée des guerriers bretons et les poussent hors d'atteinte de l’Évêque.
 Sachant que la bataille est perdue, le Seigneur breton lance ses levées, arrivées directement d'Afrique noire semble-t-il, avec leurs sagaies sur les levées galloises complètement épuisées et les renvoient dans le bois méditer sur la nature. Le Seigneur Breton tente lui-même de mettre fin prématurément à l’existence de son homologue adverse en profitant du trou béant laissé par les flamands pour courir à bride abattu et vider son carquois de javelots mais aussi un flot d'insulte sur son opposant... en le succès escompté.
Finalement, le Seigneur Gallois, montre un large sourire narquois à son adversaire et quitte le champ de bataille avec sa prise, bien gardée, et sous la protection des boucliers flamands.

Très belle partie, intéressante au plus haut point. Les flamands sont dignes de leur réputation et se fut un plaisir de jouer les bretons (cela ne fait que la 2° fois qu'ils sont joués). Leur plateau permet de contourner facilement l'adversaire et de se retrouver rapidement dans le dos adverse. Ils ont aussi de bonnes capacités de tir mais sont hélas très pauvres en capacité de corps à corps, ce qui a pas mal manqué pour ce scénario.

Mais bon, nous avons réussit à trouver un équilibre tout de même pour le scénario. Vous pourrez le trouver très prochainement en libre téléchargement sur le blog. A vous de le tester maintenant !